Retour
Actualités
Marketing Terrain

Compléments alimentaires, un marché en bonne santé ?

Nombreux sont les marchés ayant été impactés par la crise sanitaire du Covid-19. Nous n’allons pas évoquer les produits de première nécessité liés à cette crise sanitaire, mais il existe bien un marché qui a su rester la tête hors de l’eau ! Celui du complément alimentaire …

 

LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES : L’OFFICINE, LE CIRCUIT INCONTOURNABLE

Le marché du complément alimentaire continue de croître chaque année, si nous faisons une petite rétrospective, nous avions +5,8 % en 2017, +1,3 % en 2018 et 2,98 % en 2019, tous circuits confondus.
Mais la pharmacie reste, et de loin, le circuit incontournable, puisque, à elle seule, elle détient plus de 
50 % de PDM, avec une croissance en 2019 de +4,03 %.

Le Covid-19 a-t-il redistribué les cartes ?

Le Syndicat National des Compléments Alimentaires (Synadiet) nous révèle quelques données :

  • Avant le confinement : une hausse des ventes en pharmacie de 29 % (du 24 février au 13 mars vs. même période en 2019)
  • Pendant le confinement : +6 % (du 16 mars au 30 avril vs. même période 2019)

Trois segments tirent toujours le marché vers le haut, la digestion, le stress et le sommeil, et la vitalité. « La tendance favorable aux produits orientés santé se confirme au détriment, depuis plusieurs années, des promesses beauté et minceur », nous explique Christelle Chapteuil, Présidente de Synadiet.

Mais cette année et surtout sur la période du 24 février au 30 avril, le succès de l’allégation « défenses immunitaires » est tel que sa croissance s’élève à 221 % vs. 2019.
 

LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES ET LES FRANÇAIS

Les habitudes de consommations ont-elles évoluées ?

La santé et les habitudes alimentaires sont, et ce depuis quelques années, au cœur des préoccupations des Français. Pour ces derniers, « être en bonne santé », passe avant tout par l’alimentation.
En période de crise sanitaire, cette tendance s’amplifie davantage puisque 62 % des Français déclarent faire plus attention à leur santé depuis celle-ci et ils sont nombreux à avoir mis en place des actions afin de renforcer leur système immunitaire : meilleure alimentation (53 %), meilleure hygiène de vie (53 %), consommation de compléments alimentaires et de produits de santé naturels (36 %). 

Si nous faisons un focus sur les compléments alimentaires et produits de santé naturels… que constatons nous ?

  • Que 68 % Français, comme déjà évoqué, déclarent en consommer sur les 12 derniers mois
  • Que les consommateurs vont privilégier les compléments alimentaires pour des indications santé (95%) par rapport aux indications beauté (26%). Des chiffres qui reflètent exactement les préoccupations des Français, et d’autant plus sur les allégations « défenses naturelles » ou « immunité » d’après l’étude post-crise sanitaire. 

Et surtout, plus de 6 Français sur 10 déclarent envisager prendre prochainement des compléments alimentaires, notamment des vitamines et des minéraux (39 %), des huiles essentielles (38 %) et des produits des la ruches (35 %). 

Les professionnels de santé toujours au cœur du conseil

Les Français peuvent se tourner vers leur entourage afin de demander conseil, mais les professionnels de santé restent les principaux prescripteurs pour l’achat des compléments alimentaires pour 60 % des Français. Inversement, les médias, quant à eux, motivent de moins en moins à l’achat (-6 pts vs. 2019), que ce soit les recherches d’information sur un site Internet (10 %), ou encore dans les médias (10 %), ...

 

Le pharmacien reste toujours au cœur du conseil !
 

Synadiet - Etude "Les Français et les compléments alimentaires" - "Opinionway"
Etude réalisée par questionnaire auto-administré en ligne (Première vague auprès d'un échantillon de 1023 Français, du 29 au 30 janvier 2020 - Deuxième vague auprès d'un échantillon de 1018 Français du 19 au 20 mai 2020)

IQVIA